Chronique n°79 : Lula et les monstres (Christelle Lebailly)

– Dis Layton, tu ne serais pas un ange gardien par hasard ?
– Non, je suis juste une petite voix perchée sur ta tête, rigola l’insecte.
– Comme une conscience ?
– Comme une âme. Lire la suite « Chronique n°79 : Lula et les monstres (Christelle Lebailly) »

Publicités

Chronique n°78 : Au jardin des oliviers (Catherine Magand)

Hello! Je vous retrouve aujourd’hui pour un avis lecture sur un service presse que j’ai beaucoup aimé. Il change beaucoup de ce que j’ai l’habitude de lire, je vous laisse lire mon avis plus détaillé!


Lire la suite « Chronique n°78 : Au jardin des oliviers (Catherine Magand) »

Chronique n°76 : Darkest Minds – tomes 1 à 3

darkest-minds-amandlaHello! On se retrouve aujourd’hui avec une chronique un peu particulière : celle de la trilogie Darkest Minds. Je sais qu’un 4ème tome vient de sortie, mais je crois que c’est un spin-off, donc je compte les 3 premiers tomes comme une trilogie. Je vous ai déjà fait une chronique sur le 1er tome (juste ici), mais cette chronique porte vraiment sur l’ensemble de l’histoire. Et bien sur, pas de spoiler comme toujours! Lire la suite « Chronique n°76 : Darkest Minds – tomes 1 à 3 »

Chronique n°74 : Isulka la Mageresse – tome 2 (Dorian Lake)

« – Vous osez m’insulter?
– Bien sûr que non. Je vous complimentais.
Kenneth frappa l’air, alors que Scipione contournait la table, rendant l’affrontement plus délicat.
– Si je devais vous insulter, je parlerais plutôt de votre mère. N’êtes vous pas le seul roux de la famille? » Lire la suite « Chronique n°74 : Isulka la Mageresse – tome 2 (Dorian Lake) »

Chronique n°71 : Pour toi, pour nous (Henri Nestière)

« À vous qui lisez ces mots, sachez que je me nomme Adelia, fière fille d’Elvo, guerrier arverne respecté, et de Celia, noble romaine, ayant fui pour l’amour de son gladiateur. Laissez-moi vous révéler leur histoire qui prit vie à Capoue, territoire de la république de Rome, dans le ludus du dénommé Lentulus Batiatus. »

Lire la suite « Chronique n°71 : Pour toi, pour nous (Henri Nestière) »