Chroniques Livresques·Collection Memoria·Edition Noir d'Absinthe·Fantastique·Historico-fantasy·Livres lus en Octobre·Lus en 2018·Services Presses·SP

Chronique n°74 : Isulka la Mageresse – tome 2 (Dorian Lake)

« – Vous osez m’insulter?
– Bien sûr que non. Je vous complimentais.
Kenneth frappa l’air, alors que Scipione contournait la table, rendant l’affrontement plus délicat.
– Si je devais vous insulter, je parlerais plutôt de votre mère. N’êtes vous pas le seul roux de la famille? »

isulka la mageresse

isulka t2Saga : Isulka La Mageresse

Titre : La Vieille Alliance

Tome : 2/?

Auteur : Dorian Lake

Édition : Noir d’Absinthe

Nombre de pages : 254

Date de publication : 28 avril 2018

Prix : 17.90€

Résumé du 1er tome : Isulka est une mageresse marginale, un peu vénale, mais surtout très endettée, vivotant en donnant des spectacles de magie dans des cabarets parisiens. Scipione est un spadassin vénitien comme on n’en fait plus, un reliquat du passé exilé de la Sérénissime, trahi par ses pairs et en quête de Vendetta.

Recrutés par un employeur anglais pour subtiliser une bague de rubis, la mission se révèle sous un tout autre jour lorsqu’ils découvrent la valeur du joyau. L’appât du gain les mènera de Paris au Caire, de coups bas en coupe-gorges, dans une course-poursuite avec des espions, des criminels et une inquiétante secte égyptienne…

isulka la mageresse

Pourquoi avoir lu/acheté ce livre?

Tout d’abord, je tiens à remercier Dorian Lake et les éditions Noir d’Absinthe pour l’envoi de ce livre! J’avais déjà reçu de leur part le 1er tome que j’avais vraiment adoré, et je suis vraiment contente d’avoir pu suivre à nouveau les aventures d’Isulka. J’espère qu’il y  aura une suite!

Le style de l’auteur

Le style de l’auteur est toujours très agréable, fluide et claire, les passages de descriptions nécessaires sont bien écrits, ni trop longs, ni trop courts.

sdrL’histoire et les personnages

On retrouve donc Isulka à Paris, toujours vivante malgré ses péripéties en Egypte. Elle est toujours fauchée, on s’y attendait, et présente toujours des spectacles de véritable magie. Évidemment les ennuis ne sont jamais loin avec Isulka, et elle se retrouve rapidement poursuivie (encore), par la police Parisienne. Elle est sauvée de justesse par une Écossaise qui a une faveur à lui demander. En effet, une malédiction frappe ses terres, perdues dans les Highlands écossaises, elle cherche une véritable sorcière/sorcier pour essayer de lever cette malédiction. Isulka est son seule espoir. Cette dernière, consciente de sa situation de fugitive accepte avec joie de quitter Paris pour se faire oublier. Elle fait appel à une de ses connaissances afin de quitter la ville en toute discrétion.. et Scipione entre en scène!  Ce dernier n’étant jamais vraiment loin de ennuis également, il se retrouve embarqué aux côtés des deux femmes, tout droit vers les terres Écossaises.. Ils seront confrontés à la force de cette malédiction, bien plus ancienne qu’ils ne le pensent.. Et surtout bien plus puissante.

J’ai adoré le contexte, et si vous me connaissez, vous savez pourquoi. De la magie? En plein coeur des Highlands, dans ma patrie de coeur? Je signe direct. J’ai adoré retrouver Isulka, toujours aussi loufoque, toujours aussi peu chanceuse, toujours aussi maladroite et drôle. Scipione est également fidèle à lui même, toujours accompagné de sa rapière, essayant de fuir les ennuis qui semblent lui coller à la peaux.

J’ai été très étonnée par la tournure des évènements, je ne m’attendais pas du tout, mais alors pas du tout à ça. J’ai été agréablement surprise par les différents rebondissements, qui m’ont laissée sur les fesses à chaque fois. Je me suis régalée pendant ma lecture, et j’ai hâte de retrouver Isulka et de voir où l’auteur nous mènera la prochaine fois!

EN BREF : Gros coup de coeur pour ce second tome, avec lequel j’ai passé un super moment. Il est bourré d’actions et d’humour, de rebondissements (de malades), et les personnages sont toujours aussi cools (et badass). Petit plus : le livre est décoré de quelques illustrations, dans les moments forts. Illustrations absolument magnifiques d’ailleurs, que vous avez pu apercevoir dans mes stories quand je m’extasiais dessus! Bref, foncez, cette saga est une pépite

Note : 20/20

isulka la mageresse

La surprise ne fut pas vraiment le sentiment qui saisit Isulka lorsqu’elle découvrit que sa bienfaitrice était une femme aux cheveux noirs et à l’accent écossais.
Deirdré aida Isulka à se relever et à s’installer dans le taxi qu’elle venait de louer. Elle offrit même d’examiner les pieds passablement abîmés de la mageresse.
Isulka se concentra avant tout sur son souffle, court et laborieux, avant toute réponse. Bien qu’il fît assez froid en cet hiver de l’an 1889, chacun de ses muscles brûlait suite à son récent effort et une soif cruelle tiraillait sa gorge éreintée.
Deirdré Calloway eut suffisamment de grandeur d’âme pour laisser la mageresse reprendre ses esprits avant de finalement s’exprimer :
— Mes excuses d’arriver aussi tard. Quand j’ai entendu ces hommes parler de vous, j’ai su que quelque chose se tramait. Par contre, pour trouver une voiture, le soir, à Paris, c’est sanguinairement compliqué.


Avait-elle raison au sujet de Dieu ? Isulka n’avait jamais été une fervente pratiquante, c’eût été grotesque pour une mageresse dont l’inquisition n’aurait fait qu’une bouchée si elle avait eu vent de ses activités. Mais de là à dire qu’aucun dieu masculin n’aurait pu créer le monde…
Pourtant, quelque part, cela paraissait logique. Dieu avait fait l’homme à son image ; or, c’était bien la femme qui enfantait. Cela n’avait pas de sens.

amandine

2 commentaires sur “Chronique n°74 : Isulka la Mageresse – tome 2 (Dorian Lake)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s