Chroniques Livresques·Coups de Coeur·Edition J'ai Lu·Livres lus en Juillet·Longues sagas·Lus en 2018·Non classé

Chronique n°61 : Lux, tome 1 – Obsidienne (Jennifer L. Armentrout)

« – Tu es toujours aussi agréable avec les gens ?
Il passa devant moi pour aller fermer l’arrivée d’eau.
– Toujours. Et toi, tu reluques toujours les mecs auxquels tu demandes ton chemin ?
– Tu ouvres toujours ta porte à moitié nu ?
– Toujours. Et tu n’as pas répondu à ma question. Tu reluques toujours les mecs comme ça ? »


Hello! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un de mes coups de coeur de la semaine dernier : le premier tome de la saga Lux! Je l’ai lu en LC avec ma petite Madi (@l_accro_des_livres), une LC qui doit s’inscrire dans la liste des plus courtes de l’histoire (elle n’a pas tenu une journée, on a bouffé le livre en quelques heures..). (Je précise en passant qu’on a lu le tome 2 en LC, il nous a tenu 2 jours, ouf. Et qu’on a adoré aussi, même si le premier reste le meilleur pour le moment!).


lux


luxSaga : Lux

Titre : Obsidienne

Tome n° : 1/?

Auteure : Jennifer L. Armentrout

Édition : J’ai lu

Date de publication : 17 septembre 2014

Nombre de pages : 380

Prix : 13€

Résumé : Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?


lux


Pourquoi avoir lu/acheté ce livre?

Ce livre m’a toujours pas mal intriguée, à cause notamment de l’engouement des bookstrameurs/-meuses pour lui. Tout le monde semblait adorer, mais je ne me suis pas lancée pour autant. Et puis, à force de le voir passer (notamment sur le insta de Noya et le insta/blog d’Amandine), je me suis enfin lancée, et omg j’en suis vraiment heureuse! Ce livre est complètement dingue.

Style d’écriture

La plume de l’auteure est fluide, agréable, on glisse sur les mots. Les pages se tournent toutes seules, et chaque mot rend ce livre addictif. Vraiment, me décoller de ce livre ne serait-ce qu’une heure (pour aller faire les courses en plus), m’a été presque insupportable (on m’a fait du chantage, si je ne lâchais pas mon livre pour aller faire les courses, on n’irait pas voir les Indestructibles 2, horrible n’est ce pas? Je cherche encore un moyen de me venger de ce scandaleux chantage). Enfin bref, je m’égare. Le style de l’auteure est top, et je pense lire ses autres sagas juste pour continuer à la lire (l’écriture de l’auteure).

Histoire et personnages

L’histoire se déroule donc dans une petite ville américaine (je ne saurais pas vous dire où, je ne me rappelle plus). Katy est nouvelle dans le coin, elle y a emménagé avec sa mère après le décès de son père. Elle fait la connaissance de ces deux voisins, Dee et Daemon, qui sont frère et sœur et vont au même lycée qu’elle. Ils sont tous les deux beaux à tomber par terre, mais surtout, Dee est aussi exubérante et avenante de Daemon est glacial et cruel. Il est sans pitié par rapport à Katy, jusqu’à l’humilier publiquement (se qu’elle lui fait payer grâce à un plat de spaghettis, Katy, je te tire mon chapeau, même si le gaspillage c’est pas beau).

J’ai beaucoup aimé Katy, dès la première page en fait. Je ne sais pas pourquoi, elle m’a vraiment plu tout de suite. Encore une fois, je me suis pas mal identifiée au personnage (mon papa n’est pas mort hein, ne pleurez pas, il va très bien), mais niveau caractère, elle m’a vraiment tapé dans l’oeil. Quant à Daemon.. well au début je ne l’aimais pas du tout. C’est vraiment trop cliché de dire que ça a vite changé? Parce qu’évidemment, maintenant je l’aime d’amour. Le cliché de la lectrice sous le charme du badboy. Mais bref, je suis une fière lectrice pleine de clichés!

Revenons en au contexte : j’ai été très très très très très (très) surprise de la tournure des évènements. Je m’attendais à ce que Daemon soit une obscure créature de la nuit genre vampire, loup-garou ou sorcière. Peut être pas sorcière, mais vous comprenez l’idée. Je me suis plantée sur toute la ligne of course. Et ça c’est vraiment un des points forts de ce livre. Je ne vous spoile pas la nature démoniaque (MDR) de ce personnage (non, ce n’est pas une licorne), mais franchement ça m’a vraiment très agréablement surprise.

EN BREF : Des personnages tops, un contexte surprenant, des rebondissements de malades (je vous jure, j’étais révoltée à chaque fin de chapitres), et un peu de romance parce que bon, c’est quand même cool l’amour. Voilà le cocktail (j’ai galéré à écrire ce mot, même si mon plus grand défi reste le mot spaghetti que je suis incapable d’écrire sans correcteur automatique) parfait pour un livre. Enfin, en tout cas, avec Madi, on a bouffé quasi 400 pages en moins d’une aprem, ça veut forcément dire quelque chose n’est-ce pas? Je ne vous ferais pas chronique sur le tome 2, ça évitera les spoils (et les pleures qui en découlent), et puis de toute façon, je pense exactement la même chose du tome 2, à une exception près : j’ai eu envie de secouer Katy dans tous les sens à certains moments. MAIS, le second tome aurait le droit à un 19/20, ce qui n’est pas rien. J’ai hâte de lire le 3!

Note : 20/20


lux


J’avais de bonnes hanches, des lèvres charnues et de grands yeux que ma mère adorait mais qui me faisaient ressembler à un Teletubbie sous acide.


– Pourquoi es-tu si con ? Les mots étaient sortis avant que je puisse y réfléchir à deux fois.
– Tout le monde doit exceller quelque part, non ?
– Eh bien, tu fais vraiment du bon boulot.


– Je ne pense pas qu’il voulait m’embrasser, dis-je finalement.
– Quoi ? Il a glissé et est tombé sur ta bouche ? Ces choses là sont connues pour arriver souvent, c’est clair.


— Je sais qu’il t’apprécie, m’avait-elle dit une fois lorsqu’on était censées étudier. Je vois bien la façon dont il te regarde. Et il se braque dès que je prononce ton nom.
Je soupirai et refermai mon cahier.
— Dee, la seule raison pour laquelle il m’observe, c’est qu’il cherche le meilleur moyen de me tuer et de dissimuler mon corps.


– Je n’exagère rien. Daemon. Ce n’était pas un simple fou.
– Oh, tu es une experte en la matière maintenant?
– Après avoir passé un mois en ta compagnie, j’ai l’impression d’avoir un Doctorat sur le sujet, rétorquai-je.

|SPOILER : surlignez pour lire|

-Les humais sont faibles. Il ne nous causent que des ennuis.
Je plissai les yeux.
-On n’est pas faibles. Et c’est notre planète que tu squattes, je te signale. Un peu de respect, mon pote.

lux

4 commentaires sur “Chronique n°61 : Lux, tome 1 – Obsidienne (Jennifer L. Armentrout)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s