Chroniques Livresques·Edition Hugo Roman·Edition Le Livre de Poche·Livres lus en Avril·Lus en 2018·New Romance

Chronique n°49 : After – tome 1 (Anna Todd)

– Je n’aime pas la personne que je suis avec toi, et je déteste ce que je ressens quand tu me dis des choses horribles.
– Quelle personne est-tu quand tu es avec moi ?
Ses yeux verts scrutent mon visage dans l’attente de ma réponse.
– Une personne que je ne veux pas être. Une personne qui trompe son petit ami et qui pleure toutes les cinq minutes.
– Tu sais quelle est ma version de cette personne ?
Il glisse son pouce le long de ma joue, j’essaie de rester concentrer.
– Non. C’est quoi ?
– Tu es toi-même. Je pense que c’est ta vraie personnalité mais que tu t’inquiètes beaucoup trop de l’opinion des autres pour t’en apercevoir.


after


afterTitre : After

Tome n° : 1/5

Auteure : Anna Todd

Édition : Le livre de poche / Hugo Roman

Nombre de pages : 816

Date de publication : 30 mars 2016

Prix : 7.90€

Résumé : Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami, Noah, est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé. Grossier, provocateur et cruel, c’est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle. Cet homme ingérable fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque…
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin, est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?


after


Pourquoi avoir lu/acheté ce livre?

Au début, je ne voulais pas le lire du tout. Il ne m’intéressait pas, il avait l’air d’une new romance de base avec un système de « suis moi je te fuis, fuis moi je te suis », et je n’aime pas trop ce style ci. Donc, After me semblait être la new romance à éviter. Et puis bon, à force de la voir trainer sur instagram, twitter, partout dans les librairies, j’ai fini par l’acheter en poche. Pour son prix, je ne risquais pas grand chose. Je ressors de ma lecture très mitigée, c’est exactement ce que j’imaginais. Bien sûr, je comprends le succès du livre, et cet avis n’a surtout pas pour but de descendre le livre, l’auteure ou les lecteurs.

Le style d’écriture

Fluide, pas désagréable à lire. Rien à dire à ce niveau là, l’auteur sait manier les évènements et les amener. J’avais peur de lire quelque chose d’un peu vulgaire (oui, j’étais pleines de jugements avant même de le commencer x) ), mais ça va. Je m’attendais vraiment à pire que ça.

L’histoire et les personnages

On rencontre Tessa, une jeune étudiante en lettres fraichement arrivée à l’université. Accompagnée de sa mère (une personne horrible, tirée à 4 épingles) et de son petit ami Noah, elle découvre sa résidence étudiante et sa nouvelle coloc’. Coloc’ qui se trouve, au grand damne de sa mère être une fille avec un style particulier et une manière de ranger qui ne lui convient pas. Steph se révèle assez fun, c’est un personnage que j’ai adoré. Noah, disons que sa vie est tracé. Il est adorable lui aussi, mais il a vieilli beaucoup trop vite pour son âge. Quant à Tessa, c’est là que ça casse. C’est un personnage avec lequel je n’ai pas accroché du tout, c’est ce qui a rendu la lecture pénible pour moi. Vous le savez, les personnages sont très importants dans un roman, et si vous ne supportez pas le personnage principal, c’est compliqué. Tessa est extrêmement naïve, vous pouvez lui faire les pires « saloperies » (excusez l’expression) du monde, elle vous pardonnera toujours. Ce qui est plutôt louable, mais aussi assez énervant à la longue. Après, c’est vraiment une question de point de vue, vous êtes très nombreux à l’avoir adoré, mais personnellement elle m’a trop tapé sur le système pour que je l’aime. C’est vraiment son côté naïf et un peu « faiblard » qui m’a agacée parce que c’est une jeune fille douce, à l’écoute, qui travaille comme une forcenée pour être la meilleure possible.

Hardin.. hum.. c’est l’enfoiré de base. Si au début j’étais vraiment révulsée par son comportement, j’ai fini par me dire que c’était un peu  justifié. C’est horrible de dire ça, mais des fois, Tessa a vraiment cherché ce qu’il lui arrivait. Hardin aurait bien mérité qu’elle lui remette les idées en place en lui hurlant dessus, mais non. Elle ne lui dit pas vraiment ce qui l’énerve. Elle boude la plupart du temps. Je sais bien qu’il est insupportable, mais quand même quoi. Dis lui de changer de comportement sinon il ne changera jamais..

Après, l’histoire en elle même n’était pas déplaisante. Je pense qu’elle avait un peu plus de rythme sur Wattpad (comme les chapitres étaient publiés au compte goutte, les petites situations de fin de chapitre devaient tenir en haleines, alors qu’en version papier elles deviennent un peu agaçantes). J’ai bien aimé la fin du tome 1, j’ai trouvé ça fun. C’est horrible, mais voilà.

EN BREF : En somme, mon plus gros problème a été Tessa. Les autres personnages sont plutôt cools (même si je suis convaincue qu’apprendre le respect à Hardin ne ferait pas de mal), les histoires plutôt divertissantes. Le style d’écriture pas désagréable. Enfin bref, rien de trop grave, mais rien de fou pour moi non plus.. Je lirai le tome 2 histoire de voir comment tout ça évolue, mais je ne me fais pas trop d’illusions, je ne pense pas me mettre à adorer non plus.. (PS : Apprendre que ce roman est de base une fanfic sur les 1D m’a beaucoup perturbée.. oO). En tout cas, j’espère plus apprécier Tessa, Hardin, et surtout j’espère qu’elle va un peu ouvrir les yeux et s’affirmer!

Note : 13/20

Plume de l’auteur : 4.5/5

Scénario : 3/5

Personnages : 2.5/5

Ressenti : 3/5


after


– Est-ce qu’il y a un bus qui passe pas loin ?
– Ouais, à environ un pâté de maisons.
– Tu peux me dire où c’est ?
– Bien sûr. A environ un pâté de maisons.


– Assieds-toi, m’ordonne-t-il, et j’obtempère. Pourquoi tu t’assieds si loin. Tu n’as pas confiance en moi?
– Bien sûr que non, qu’est ce que tu crois?


L’avantage quand je parle avec lui c’est que, pour une fois dans ma vie, je peux dire exactement ce qui me vient a l’esprit sans avoir peur de heurter ses sentiments, pour la bonne raison qu’il n’en a pas.


– Même dans tes rêves tu ne seras jamais aussi gentil que lui.
– Gentil? C’est le premier mot qui te vient à l’esprit quand tu parles de ton mec? Gentil , c’est ta façon « gentille » de dire qu’il est chiant?
– Tu ne le connais même pas.
– Je n’ai pas besoin de le connaître pour savoir qu’il est chiant. Il suffit de voir son cardigan et ses mocassins.


Et bien je suis désolée de te l’apprend, mais si tu dois avoir un problème avec toutes les filles avec qui j’ai couché, tu vas peut être devoir envisager de changer de fac.

after

3 commentaires sur “Chronique n°49 : After – tome 1 (Anna Todd)

  1. J’avais vraiment détesté ce livre. Cette romance. Comme toi j’avais eu du mal avec l’héroïne et un peu moins avec le héros mais finalement, j’avais envie d’en prendre un pour taper sur l’autre.
    La fin aussi j’ai bien aimé. On s’en doutait un peu ma foi, mais ça laisse une ouverture pour le 2ème tome. Enfin bon courage pour la suite. Moi j’ai laissé tomber !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s