Auto-éditions·Chroniques Livresques·Non classé·Science-fiction·Services Presses

Chronique n°45 : Le Soleil d’O’Hara (Damien Pujol)

Les auteurs de science-fiction prévoient l’inévitable, et bien que les problèmes et les catastrophes puissent être inévitables, les solutions, elles, ne le sont pas.

– Isaac Asimov


pres


lsdoSaga : Le Soleil d’O’Hara

Titre : Le réveil du Cristal

Tome n° : 1/?

Auteur : Damien Pujol

Édition : Auto-édition

Nombre de pages : 293

Date de publication : 13 janvier 2018

Prix : 10.99€

Résumé : Il y a plusieurs centaines d’années, l’humanité a fait face à un cataclysme sans précédent. Les deux soleils du système d’O’hara ont fusionné, irradiant toutes les planètes avec un rayonnement d’un genre nouveau. Tous les écosystèmes ont été transformés, des saisons ont disparu et une maladie s’est répandue parmi tous les nouveaux nés, qui ne survivaient pas plus de dix ans. Les plus grands esprits de l’époque ont uni leur savoir et ont découvert un cristal capable d’absorber les radiations solaires. Finalement, le temps a laissé son empreinte et le monde s’est reconstruit, dirigé d’une main de fer par le Conseil.

Eliakim, un jeune adolescent désœuvré et solitaire, rêve de parcourir la galaxie et de quitter enfin la capitale où il mène une vie monotone. Pourtant, un évènement inattendu va bouleverser sa vie et l’obliger à prendre une décision cruciale pour embrasser un nouveau destin.


pres


🌍 Pourquoi avoir lu/acheté ce livre?

Tout d’abord, je remercie énormément l’auteur pour l’envoi de son roman, et surtout, pour sa patience infinie à mon égard. Je devais poster cet avis le 15 mars si je ne dis pas de bêtises, c’est dire à quel point je suis en retard! Ce livre m’a attirée grâce à  son résumé, je ne peux pas résister à une promesse de bonne science fiction, et c’était clairement le contenu du résumé donc, me voilà, avec ce livre entre les mains.

🌍 Le Style d’écriture

J’ai beaucoup aimé la façon de présenter les choses, les évènements, les personnages. J’ai eu un peu de mal avec le temps utilisé, que je n’apprécie pas trop dans les romans d’ordinaire, mais ici, c’est passé.

🌍 Histoire et personnages

L’Histoire se déroule donc dans le système solaire d’O’hara, victime il y a plusieurs centaines d’années d’un cataclysme, provoqué par la fusion des deux Soleils du système. Cette décharge d’énergie a affaibli toutes les espèces vivantes du système, les forçant à évoluer pour certaines, à disparaître pour d’autres, voir à naître pour les chanceuses. Pour les êtres humains, ce cataclysme les aurait réduits au néant sans les découvertes sans précédents d’un chercheur. En effet, l’implantation d’un cristal dans la poitrine des individus leurs permettraient de canaliser les rayons produits par les soleils, et donc de survivre dans ce nouvel environnement. (Science fiction + post-apo = que demande le peuple?)

La planète sur laquelle vit Eliakim est contrôlée par une instance suprême : Le Conseil. Ils décident de tous. Suite à une mésaventure, Eliakim est obligé de fuir la capitale. Il sera accompagné pour cela d’une des personnes les plus haut gradée du système : un mécène.

J’ai beaucoup aimé les personnages, même si j’avoue que la relation entre Eliakim et Rhéa m’a laissée un peu perplexe. Je trouve qu’elle évolue très vite, pour peu de choses. Le rapprochement entre les deux se fait sans raison je trouve. Comme si c’était forcé par l’auteur. C’est assez bizarre à expliquer.

EN BREF : Si vous aimez la science-fiction et que vous cherchez un bon roman, vous avez trouvé celui qu’il vous faut. J’ai adoré les rebondissements, les révélations que l’auteur nous livre tout au long de la lecture, et même si parfois, certains passages/dialogues trainaient en longueur, ce n’est pas quelque chose qui m’a beaucoup dérangée. J »ai hâte de voir ce que la suite nous réserve, et si je peux vous donner un conseil, c’est : FONCEZ! N’ayez pas peur de la mention « auto-édité », cela ne signifie rien de concret. Ce livre est une petite perle de la science-fiction, et je suis très contente d’avoir pu le découvrir!

🌍 Note : 15.5/20

Personnages : 3.5/5

Scénario : 4.5/5

Style d’écriture : 4/5

Ressenti : 3.5/5

pres

Un commentaire sur “Chronique n°45 : Le Soleil d’O’Hara (Damien Pujol)

  1. Bonsoir et merci infiniment pour cette belle chronique.

    Je suis toujours bluffé de voir le travail que vous faite en tant que chroniqueur blogueur et cette faculté que vous avez de cerner aussi bien l’univers mais aussi les « forces » et « faiblesses » d’un roman. Ton retour est complet, sincère et cible parfaitement ce premier tome.

    C’est amusant que tu soulignes la rapidité de la relation entre les deux héros. C’est de loin le point qui a le plus perturbé les lecteurs avec qui j’ai pu échanger. Je n’avais vraiment pas conscience que ça perturberait autant certains lecteurs. Je pense que c’est dû au fait qu’en tant qu’auteur on a une vision globale de l’histoire et qu’on oublie souvent que le lecteur suit cette histoire pas à pas ou ici tome par tome

    Attention petit « spoil » pour ceux qui n’ont pas lu le tome 1.

    Ce n’est pas à proprement parlé un spoil, car ça apparait dès la première page du tome 2 (je travaille activement dessus) et ça ne concerne pas le fond mais la forme. Je pense que cette relation étrange entre les deux personnages de l’histoire vient du fait que depuis que j’ai commencé à écrire ce roman, je savais que ce serait « elle » qui raconterait le tome 2, et surement un autre personnage pour le dernier tome. J’ai voulu exploiter le caractère d’Eliakim à fond dans ce tome, notamment le fait qu’il s’imagine beaucoup de choses, qu’il soit naïf, etc.. J’ai ainsi éludé des détails pour que ce soit « elle » qui nous les livre (notamment sur le Conseil). J’espère que la vision du deuxième personnage, son vrai caractère, apportera un vrai plus.

    C’est un pari risqué, je ne sais pas si ça se « fait » de changer de narrateur ainsi, mais j’ai écrit le roman en fonction de ce paramètre. Clairement, j’ai tellement poussé le caractère du héros et développé ses pensées, sa vision des choses, que ce serait à mon sens ennuyeux de poursuivre l’aventure avec lui pendant trois tomes. Du moins, je n’aurais pas écrit ce premier tome ainsi si ça avait été prévu comme tel. J’espère terminer comme prévu à la fin de l’année. Il me tarde de savoir ce que ça apportera et si ça changera le regard des lecteurs sur cet aspect du tome 1.

    Merci encore pour le temps consacré à mon roman,

    Damien

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s