Chroniques Livresques·Coups de Coeur·Edition Walker Books·Fantastique·Livres lus en Mars·Livres VO·Longues sagas·Lus en 2018·Relecture·Young Aduld

Chronique n°42 : The Mortal Instruments – tome 1, La Cité des ténèbres (Cassandra Clare)

À la lumière du jour, ses yeux avaient la couleur du miel et en ce moment même ils étaient…braqués sur elle.
Il leva un sourcil.
– Tu as quelque chose à me dire ?
Clary décida sur-le-champ de trahir la cause féminine.
– Ces filles, là-bas, à l’autre bout du compartiment… Elles te regardent.
Jace répondit avec une complaisance tranquille.
– C’est normal, je suis beau à tomber par terre.
– Ce n’est pas la modestie qui t’étouffe !
– La modestie, c’est un concept de laid. Les humbles régneront peut-être un jour sur le monde ; en attendant, il appartient aux vaniteux.


pres.png


tmi1Saga : The Mortal Instruments

Titre : La Cité des ténèbres

Tome n° : 1/6

Auteure : Cassandra Clare

Nombre de page : 509

Résumé en français : Clarissa « Clary » Fray, quinze ans, est une jeune adolescente qui vit à New York. Lors d’une soirée dans un club new-yorkais, le Pendémonium, elle découvre un spectacle effrayant et plusieurs personnes vêtues de noir qu’elle seule peut apercevoir. Quand sa mère disparaît, capturée par de ténébreuses créatures, Clary découvre le monde des Chasseurs d’Ombres et les Créatures Obscures telles que les vampires, les loups-garous, les sorciers et les démons. Accompagnée de Jace et d’autres Chasseurs d’Ombres de l’Institut, Clary va tenter de comprendre ce monde particulier et de sauver sa mère, découvrant au fil du temps des révélations de plus en plus surprenantes.


pres.png


Pourquoi as-tu/lu acheté ce livre?

Cette lecture était une relecture. Je me rappelais très peu de choses de la première lecture (effectuée il y a quelques années), et je trouvais ça dommage. Je me rappelais que j’avais adoré les personnages et l’univers, donc j’avais envie de les relire. Je voulais en revanche découvrir l’écriture de Cassandra Clare en version originale, j’ai donc acheté le coffret des 6 (bon, et aussi parce que le coffret était en promotion sur Amazon donc..). J’avais commencer ma relecture en septembre 2017, mais j’avais à cette époque trop de SP à lire, donc je l’avais finalement mise de côté.

Style d’écriture

❤❤❤ : Ça répond à la question? J’adore. Cassadra Clare a une plume très agréable et fluide, accessible facilement pour les personnes qui ne lisent pas forcément bien l’anglais, de plus, elle est drôle. C’est important. J’adore sa façon d’exprimer les pensées de Clary. Des réflexions comme ça, des comparaisons (ex : « Il lui lança un regard sidéré, comme si elle lui avait annoncé qu’un des Frères Silencieux dansait nu devant l’Institut. » ➛ à première vue, ce n’est pas si drôle que ça, mais vous comprendrez en rencontrant les Frères)

Histoire et personnages

L’histoire se déroule à New York, aux États-Unis (merci pour cette information pertinente). On rencontre Clary, 15 ans, au moment où elle fait la queue pour entrer en boite, au Pandemonium, avec son meilleur ami Simon. Après quelques minutes, ils finissent par entrer, et c’est là que les choses commencent à se corser (on remercie Cassandra Clare de ne pas prendre des pincettes et de nous jeter dans la gueule du loup direct, ça change et on adore). Clary, séparée de Simon par la foule (ou parce qu’il va chercher à boire? je ne sais plus), se retrouve spectatrice d’évènements pour le moins étranges, voir plutôt incroyables. Elle sera le témoin d’un meurtre, tout simplement, perpétrer par un jeune homme armé d’une lame, Jace, d’une jeune fille (qui a eu pour mission semble-t-il, d’attirer la cible), Isabelle, et d’un autre jeune homme qui a aidé à mettre la cible à terre, Alec. Témoins par la suite de l’évaporation du corps dans les airs (car la cible de l’attaque était en réalité un démon), Clary va finalement apprendre que ces personnes sont des Chasseurs d’Ombres, comme sa mère, ce qu’elle apprendra plus tard. Sa mère est enlevée le soir même, et Clary attaquée chez elle par des démon, c’est Jace, qui viendra la sauver. Atteinte par le venin de la bestiole, elle sera conduite dans une vieille église, se trouvant être en réalité un Institut, dans lequel vivent Jace, Alec, Isabelle, les parents de ces derniers et leur tuteur. Elle y découvrira sa véritable nature (ça fait niais comme ça, mais c’est le feu, je vous assure).

Passons maintenant aux personnages : je les adore. TOUS. C’est une des seules sagas dans laquelle j’aime tous les personnages. De Clary à Alec en passant par Jace, Simon, Isabelle ou même Magnus. Ils forment une palette de personnages avec leurs qualités et leurs défauts, et il en a pour tous les gouts. J’ai trouvé qu’ils se complétaient tous plus ou moins, et c’est agréable. Un point également : je suis personne qui aime bien les clichés quand ils ne sont pas dans l’excés. Mais j’ai horreur des « anti-clichés » comme je les appelle. Ce sont des personnages que l’auteur.e. a voulu démarquer en l’opposant complètement aux clichés, ce qui les rend pour moi, la plupart du temps insupportable. Que ce soit du côté des méchants « avec des raisons horribles (horrible enfance ou autre) qui les ont poussé à devenir méchants (avouons que les méchants ont tous un côté dark de base merde!), ou du côté des gentils avec tous les contre clichés que vous connaissez.
Non, ce que fait Cassandra Clare ici, ce sont des personnages, attachants, drôles, avec leurs sautes d’humeurs et leurs défauts. Avec leur histoire mais sans en faire des tonnes.

EN BREF : Cette relecture confirme le coup de coeur que j’avais eu la première fois. J’ai adoré la plume de Cassandra Clare, son humour et son imagination. Je suis tombée amoureuse de ses personnages (tous) et de son univers. Je trépigne d’impatience à l’idée de relire le second tome (ce que je ferais dès que j’aurais fini le SP en cours). Un conseil, lisez ce livre si ce n’est pas déjà fait! J’ai décidé de les relire parce que j’en mourrais d’envie, et cette fois, je vais me pencher sur l’ordre des différentes sagas de l’auteure. Je vais suivre l’ordre conseillée par la TMI Queen (#Estelle), sur son blog, juste ici.

Note : 20/20

Plume de l’auteure : 5/5

Personnages : 5/5 (10000000/5)

Scénario : 5/5

Ressenti 5/5 (100000000/5)


pres.png


– Qu’est-ce que tu fais là ?
– Par « là », tu fais référence à ta chambre, ou s’agit-il d’une grande question existentielle ayant trait à notre rôle sur cette planète ? Tu te demandais si c’est juste une coïncidence cosmique, ou s’il existe un but méta-éthique plus important dans la vie ? C’est le plus grand sujet d’interrogation depuis la nuit des temps. D’accord, un simple réductionnisme ontologique fait figure d’argument fallacieux, mais…
– Je retourne me coucher.


– J’aimerais bien qu’il se dépêche, dit Jace avec mauvaise humeur.
– Pourquoi ? Tu souffres ?
– Non, j’ai une bonne résistance à la douleur. Mais je m’ennuie. Tu te souviens qu’à l’hôtel tu m’as promis que, si on s’en sortait vivants, tu enfilerais une blouse d’infirmière pour me donner un bain ?
– Tu as mal entendu. C’est Simon qui t’a promis ce bain.
Jace se tourna vers Simon, qui lui fit un large sourire :
– Dès que je serai sur pied, beau blond !
– Je préférais quand tu étais un rat, maugréa Jace.


-On devrait peut-être utiliser des noms de codes.
-Bonne idée, dit Jace. Pour moi ce sera baron Hotschaft Von Hugenstein.


– Qu’est ce que c’est que cette tenue ? souffla-t-il.
Clary avait jeté une veste légère sur ses épaules pour se sentir moins nue et portait en bandoulière son sac à dos, qu’elle avait récupéré dans sa chambre. Cependant ce que regardait Simon, comme s’il les voyait pour la première fois, c’étaient ses jambes.
– C’est une robe, Simon, répondit-elle sèchement. Je sais que je n’en mets pas souvent, mais quand même…
– Elle est très courte, fit-il remarquer, l’air confus
« Même avec ses vêtements de chasseur de démons, il a tout du gendre idéal, poli avec les parents et gentil avec le chien », songea Clary. Jace, en revanche, évoquait exactement le contraire.


pres


Pendant ma lecture et la rédaction de cette chronique, j’ai écouté en boucle la bande son du film! Je l’adore!!

 

J’espère que cette chronique vous plaira, et que vous prendrez autant de plaisir à la lire que j’en ai eu à l’écrire. A bientôt sur le blog!

pres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s