Chroniques Livresques·Contemporain·Edition Reines de CoeuЯ·LGBT·Livres lus en février·Lus en 2018·One shot·Romance·Services Presses·SP

Chronique livresque n°41 : Popcorn Love (K.L. Hughes)

Évidemment que je sais ce qu’est l’amour. J’ai vécu une vie heureuse, remplie d’amour, mais le sentiment amoureux? C’est différent non?


ban1


81Cq7eCJxLL._SL1500_Titre : Popcorn Love

Auteure : K.L. Hughes

Édition : Reines de CoeuЯ

Nombre de pages : 367

Date de publication : 6 décembre 2016

Prix : 19.90€

Résumé : À New York, Elena Vega est une femme d’affaires à succès propriétaire d’un magazine de mode. Mère célibataire, elle élève seule son adorable fils de trois ans, Lucas.
Sa vie amoureuse, par contre, est désertique et ses proches aiment bien le lui faire remarquer. Face à l’insistance de sa meilleure amie, Elena accepte à reculons de participer à des rendez-vous arrangés. Sa seule condition : trouver une baby-sitter respectable pour Lucas.
Allison Sawyer est une étudiante libre d’esprit en dernière année à l’université de New York. Sa capacité à sortir Elena de sa zone de confort et sa connexion immédiate et naturelle avec le timide Lucas lui font obtenir le travail.
Après chaque rendez-vous organisé, Elena rentre à la maison et se confie à Allison sur ses désastreux prétendants. De fous-rires en confidences, les deux jeunes femmes apprennent petit à petit à se découvrir.
Et si la personne possédant toutes les qualités qu’Elena recherche était, en réalité, juste sous ses yeux ?


ban1


Tout d’abord, je voudrais remercier les éditions Reines de CoeuЯ de m’avoir à nouveau fait confiance en me permettant de découvrir un de leurs ouvrages.

❤ 🍿 Pourquoi avoir lu/acheté ce livre?

Je regardais les sorties des éditions Reines de CoeuЯ et je suis tombé sur ce livre. Si le titre ne m’a pas forcément emballée, le résumé a eu son effet. J’ai trouvé sympa que pour une, le personnage principal soit une femme d’affaires, et pas un homme. Je ne fais pas partie des féministes qui s’expriment beaucoup, mais ça fait plaisir de voir un roman qui se place de ce côté si. (Et à ce niveau là, les éditions Reines de CoeuЯ, sont TOUJOURS au top.)

🍿 ❤ Style d’écriture

J’ai aimé la plume de l’auteure, que je trouve fluide et agréable. Les émotions sont bien décrites, les décors également et c’est quelque chose qu’il faut souligner, car ce n’est pas toujours le cas.

❤ 🍿 Histoire et personnages

L’histoire se déroule à New York, où vivent Elena, une femme d’affaires, véritable « requin de la mode » et Allison une jeune étudiantE. C’est Vivian, la meilleure amie d’Elena, qui fait se rencontrer les deux jeunes femmes. En effet, Elena n’a plus eu de relation avec personne depuis qu’elle a eu son fils, Lucas, âgé de 3 ans. Vivian décide de remédier à cette situation et Elena accepter. Une seule condition : trouver une baby-sitter qui lui convienne, et qui convienne également à son fils.

Vivian dépose une annonce, et Allison y répond. Elle est très vite engagée par Elena, Lucas, son fils, est complètement sous le charme de sa baby-sitter. En parlant de Lucas, c’est un vrai rayon de soleil. Frais, drôle, à croquer, il est a-d-o-r-a-b-l-e. (ET  il adore les dinosaures). De plus, l’auteure ne s’en sert pas juste comme un prétexte de rencontre, c’est un personnage qui a une place importante dans le roman (c’est le genre de personnage qui est souvent mis de côté une fois son rôle « d’entremetteur » accompli, et c’est dommage).

A partir de là, Vivian commence à organiser des rendez-vous pour Elena, et ils sont tous à se tordre de rire. On en vit en général une partie, puis on retrouve Elena quelques dizaines de minutes/ heures plus tard quand elle rentre chez elle. Elle fait alors un compte rendu de ses rendez-vous plus ou moins désastreux, et là encore, c’est à mourir de rire. J’ai adoré ces premiers moments entre Elena et Allison, très réalistes et simples. C’est un des points forts du roman : le réalisme. Rien ne fait « too much ». Ça pourrait se passer en vrai, et c’est rare dans la romance, donc chapeau à l’auteure sur ce point.

EN BREF : Ce livre n’a pas de points négatifs selon moi. Ce n’est pas un coup de coeur car il n’y a pas assez d’actions pour moi (ce qui est normal puisque ce n’est pas le but du roman), mais c’est tout de même une très bonne lecture. A tout.e.s les lecteurs/lectrices de romance, je ne peux que vous conseiller à nouveau cette maison d’édition, surtout si vous avez déjà écumé les rayons. Ce petit « renouveau » pourrait vous faire du bien!

🍿 ❤ Note : 17.5/20

Plume de l’auteure : 4.5/5

Scénario : 4/5

Personnages : 5/5

Ressenti : 4/5


ban1


– Ça ne me regarde pas. Je ne risque pas de dépasser les bornes si je lu- Ça ne me regarde pas. Je ne risque pas de dépasser les bornes si je lui demande?
– Eh bien, je crois que ce serait beaucoup plus déplacé de te jeter bouche la première sur elle. Poser une question c’est beaucoup plus décent.i demande?
– Eh bien, je crois que ce serait beaucoup plus déplacé de te jeter bouche la première sur elle. Poser une question c’est beaucoup plus décent.


– Chante-moi la chanson des dinosaures. S’il te plait? [..]
– Ok! […] Les dinosaures sont gros.
Les dinosaures sont verts.
Ils mangent de l’herbe ou d’autres dinosaures.
Les dinosaures ont de grandes dents.
Et de grandes griffes aussi.
Les dinosaures sont les amis.
Dinosaures, dinosaures, dinosaures.


– […] La douleur s’est amenuisée avec le temps, mais elle n’a jamais vraiment disparu. C’est juste difficile d’en parler.
– Oui. […] Parfois, le dire à voix haute c’est trop difficile, comme si ça rendait les choses trop réelles, trop récentes.


Évidemment que je sais ce qu’est l’amour. J’ai vécu une vie heureuse, remplie d’amour, mais le sentiment amoureux? C’est différent non?


– Je ferais mieux de prendre les escaliers. La dernière fois que j’ai pris l’ascendeur, une petite brune sexy m’a attaqué la bouche.
– La rumeur dit que tu ne t’es pas défendue.
– Je ne sais pas t’a dit ça, mais il avait tout à fait raison.

Pour ceux que ça intéresse, voici deux autres romans de cette maison d’édition que j’ai adoré : Aimer n’est pas jouer (plus gros coup de cœur 2017) et Blood Moon.

ban1

Un commentaire sur “Chronique livresque n°41 : Popcorn Love (K.L. Hughes)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s