+18 ans·Chroniques Livresques·Coups de Coeur·DÉCONSEILLÉ aux -18 ans·Edition Plumes Solidaires·Erotique·Livre à contenu sensible·Thriller

Chronique n°26 : Karine tome 1, Infiltrée (Stéphane Behr)

Avant toute chose, une petite note. Ce livre est destiné à un public ADULTE. Et je pèse mes mots. Bien que très bien, il met en scène une histoire violente, pleine de scènes de tortures psychologiques (et physiques), absolument inadaptée à un public de moins de 18 ans. Bien sûr, cela est indiqué sur le site des éditions Plumes Solidaires ainsi que sur celui de l’auteur.


🔫⛓👮 Présentation 👮⛓🔫


Karine

Série : Karine

Titre : Infiltrée

Tome : 1/?

Auteur : Stéphane Behr

Édition : Plumes Solidaires

Nombre de pages : 320

Date de publication : 1 septembre 2017

Prix : 15€

Résumé : Les services secrets français mettent au point une opération d’infiltration risquée ayant pour objectif de porter un coup fatal à Daesh. Malheureusement, tout ne se déroulera pas comme prévu. » Plongez dans l’enfer de la séquestration et le suspense d’une enquête musclée. Parcourez le monde aux côtés d’un groupe de jeunes femmes hors du commun dans cette lutte viscérale contre l’horreur, où le sexe, la violence et la mort se croisent en permanence.


🔫⛓👮 Avis 👮⛓🔫

🔫 Pourquoi as-tu lu/acheté ce livre?

Je ne sais plus exactement comment je suis tombée sur ce livre. Je me rappelle juste que le résumé m’avait beaucoup intéressée. Très touchée et plus concernée que je ne le voudrais par les récents évènements et attentats qui ont touché l’Europe et particulièrement la France, je tenais absolument à lire ce livre. Il nous raconte l’histoire de Karine, agent des services secrets français, qui participe à une mission dangereuse afin de récolter des informations pour précipiter la chute de l’État Islamique.

🔫 Le style d’écriture

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteur, que j’ai trouvé souple et fluide. Il décrit très bien chaque passage, ce qui nous permet de très bien visualiser la scène, sans pour autant que cela ne s’éternise. L’écriture nous fait rentrer dans la scène, nous emprisonne dans l’action. On a vraiment l’impression de regarder l’histoire se dérouler sous nos yeux. Quelques détails m’ont cependant dérangée, notamment dans sa façon de désigner ses personnages. Ce style de dénomination ne me dérange pas tout le temps, je n’y fais pas attention la plupart du temps, mais c’est vrai que des fois, ça m’a un peu fait tiquer. Par exemple, dans le chapitre 1 :

« La Française en jean et t-shirt pénétra dans un salon […] »

🔫 L’Histoire et les Personnages

Nous découvrons en premier lieu Karine, une jeune femme magnifique, fière de son allure et des regards qui se posent sur elle. Elle se rend à un entretien afin d’être employée dans une luxueuse maison close Allemande. En parallèle, nous suivons l’histoire de Hervé, un agent des services secrets français, essayant d’échapper avec une femme à des poursuivants. Cette scène se déroule 2 mois avant celle avec Karine.

Petit à petit, l’histoire se met en place, les deux histoires se rejoignent et on commence à comprendre ce qu’il se passe. Cela se fait très vite, on arrive dans l’action très rapidement, et heureusement, l’auteur nous explique vite le but de chacun des personnages. Le roman est intense, et ne laisse guerre de place à l’ennui! Chaque petit moment est addictif.

Karine est une femme forte, entrainée et préparée pour des missions périlleuses. Investie dans son travail, elle est têtue et n’hésite à agir quand il le faut. Elle garde un esprit lucide malgré les évènements, gardant toujours en tête sa mission et ses objectifs. L’auteur lui fera vivre l’enfer, du début à la fin, mais elle restera toujours focalisée sur une chose : cette organisation monstrueuse doit être détruite. Consciente de sa beauté et de son charme, elle n’a pas honte de ses désirs, et nous dévoile sans gêne ses fantasmes et envies. C’est vraiment la James Bond Girl par excellence. Une vraie héroïne forte, bien loin des clichés jeunesses que l’on peut voir en ce moment!

Dans la maison close, Karine rencontre plusieurs jeunes femmes qui seront ses collègues de travail. Toutes différentes et semblables à la fois, elles donnent à l’histoire une profondeur et les leçons nécessaires.

Hervé est le supérieur de Karine, agent de terrain, il fait tout pour que la mission se passe au mieux. Ce qui évidemment ne suffit pas. C’est un homme d’action, prêt à tout pour réussir et donner les meilleures chance à sa partenaire. Il n’hésitera pas déclencher quelques « petits » accidents diplomatiques pour mener à bien ses missions. On rencontrera également Clémence et le Ministre de l’Intérieur (dont le nom n’est jamais cité, ce qui est bien de la part de l’auteur), du point de chacun des deux protagonistes principaux. Bien que très peu développé, ces personnages humanisent davantage le roman, ainsi que Karine et Hervé, qui apparaissent comme des bolides indestructibles.

La fin m’a beaucoup surprise, j’ai trouvé ce choix de l’auteur très pertinent et courageux! Ce roman est addictif, palpitant d’une énergie qui lui est propre. Je n’ai qu’une chose à ajouter : j’espère que la suite arrivera vite!

🔫 Note : 19/20

Personnage : 4.5/5

Scénario : 5/5

Style d’écriture : 4.5/5

Ressenti : 5/5


🔫⛓👮 Extraits 👮⛓🔫


« Le chaperon rouge est en route pour mère-grand. »

Chapitre 1


« Vous pensez qu’ils en ont encore pour longtemps? Vous savez que l’expression ‘avoir un emploi du temps de ministre’ n’est pas juste une expression? J’ai vraiment un emploi du temps de ministre!

Chapitre 4


« – J’attends.
Un instant plus tard, un bruit de détonation sourd retentit dans l’immeuble. »

Chapitre 12


« Wassim devait absolument casser leur volonté avant de pouvoir leur apprendre l’obéissance inconditionnelle. Les autres filles avaient été suffisamment traumatisée par le trajet jusqu’au ranch […]. En général, les deux jours de transport, de calvaire, de brutalité et de terreur qu’enduraient ses pensionnaires parvenaient à les rendre parfaitement dociles, presque reconnaissantes envers leur propriétaire. »

Chapitre 13


« Elle lui montra les menottes et lui dit, avec sarcasme :
– Désolée… Les miennes ne sont pas en or! »

Chapitre 26

Pour conclure, je voulais remercier les éditions Plumes Solidaires pour l’envoi de ce livre! J’ai adoré cette lecture, et j’espère que nous aurons bientôt la suite!

Vous pouvez vous procurez ce livre sur le site de l’auteur (ici), sur Amazon (ici) ou la Fnac (ici).

6b87862b40541f9aaae7e88359dfaac3 - Copie - Copie

3 commentaires sur “Chronique n°26 : Karine tome 1, Infiltrée (Stéphane Behr)

  1. Merci beaucoup. Merci d’avoir lu Karine avec soin, d’en avoir apprécié chaque subtilité (l’anonymat des figures politiques notamment), merci infiniment pour cette phrase : « Une vraie héroïne forte, bien loin des clichés jeunesses que l’on peut voir en ce moment! » …

    Enfin voilà ! Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Ping: Bilan 2017

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s