Chroniques Livresques·Coups de Coeur·Edition Milan·Livres lus en février·Relecture

Chronique Livresque n°8 : La Trilogie des Gemmes (Kerstin Gier)

15.png

(Avis sur les livres en premier lieu. Un avis rapide sur les films est disponible à la fin de cet article, sous les extraits du premier tome. 😉)


🎩🎀 Présentation 🎀🎩


14Série : La Trilogie des Gemmes
Titre : Rouge Rubis // Bleu Saphir // Vert Émeraude
Auteure : Kerstin Gier
Nombre de tomes : 3
 
Édition : Milan
 
Nombre de pages : 350 // 375 // 423
 
Date de Publication :  2011 // 2011 // 2012
 
Prix : 13.90€ // 13.90€ // 14.50€
 

Résumé : Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon d’accord, elle voit les fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d’abord elle n’en voit qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, c’est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, et des frères et soeurs casse-pieds…

Mais lorsqu’elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ça ne dure pas très longtemps, mais quand même!
Elle qui se croyait banale s’avère être marquée du sceau des veilleurs de temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions.De quoi sortir du train-train quotidien…..

🎩🎀 Avis 🎀🎩


🎩Pourquoi as-tu acheté / lu ces livres ?

J’ai ces livres depuis tellement longtemps (2011) que j’avoue ne plus me souvenir pourquoi je les avais acheté. Sûrement parce que le résumé me tentait beaucoup. Mais ce sont des livres que j’aime lire et relire très régulièrement. Je pense que ce sont mes livres préférés (je n’ai pas du lire Harry Potter autant de fois, et ce n’est pas peu dire..). J’aime les personnages, le contexte, l’intrigue, le style d’écriture, tout.

🎀Le style d’écriture

C’est un style d’écriture plutôt simple, mais très agréable à lire. Les mots coulent sous nos yeux, ce sont des livres qui se lisent très rapidement. Les pages s’enchaînent et la construction du roman est bonne. Le contexte est bien mis en place, on laisse le temps au lecteur de connaître un peu Gwendolyn, sa famille, son amie, ses particularité avant d’entrer dans le vif du sujet. On entre rapidement dans l’action. L’histoire se déroule assez vite comme le fait souvent remarquer Gwendolyn.

🎩L’histoire et les personnages

J’aime l’intrigue qui est bien ficelée et bien menée. J’aime que les personnages secondaires soient utilisés pour autre chose que pour le décor, ce qui arrive bien trop régulièrement à mon goût. Elle est toujours intéressante et prenante. Elle nous offre beaucoup de rêve aussi. Sérieusement, qui n’a jamais voulu voyager dans le temps? Avoir des tenues d’époques (imaginez les merveilleuses robes du XVIIème.. de vrais chefs d’œuvre)? Si en plus, vous voyagez avec un charmant jeune homme (que vous vous évertuez à essayer ne pas apprécier), à qui tout va, même les culottes bouffantes du XVIIIème, alors ma foi, c’est plutôt le paradis!

Un énorme point fort du livre : LA FIN. Absolument impossible à deviner (enfin, personnellement, je n’ai pas deviner). Vraiment. En général, je vois la fin venir à 10 000km, mais là, j’avoue que c’est choquant et surprenant.. j’étais estomaquée, et très très agréablement surprise. L’auteur à vraiment très bien joué. J’ai vraiment adoré. Je lui tire mon chapeau.
Tiens, parlons de ce jeune homme. Gideon.Si l’on passe sur le prénom à coucher dehors, il a vraiment tout du héros qui plait. Il est beau (il a des yeux à tomber, évidemment), et il est absolument exécrable. Une bonne paire de claque ne lui aurait pas fait de mal, et ce n’est pas l’envie qui nous manque au fil de la lecture.. mais c’est Gideon. Alors on lui pardonne (même si vraiment il le mérite, même l’auteure le reconnait!).
J’aime beaucoup Gwendolyn aussi. Étrangement, j’ai l’habitude de ne pas supporter les personnages principaux, même si cette règle commence à devenir largement contredite par les nombreux livres que j’ai lu depuis que j’ai cette trilogie. Elle est drôle, et elle voit des fantômes. Le genre de personnages cools qu’on aimerait tous connaître et avoir comme amis. Imaginez pouvoir parler à esprit vieux de plusieurs siècles? Mon Dieu, pour une fan d’Histoire comme moi, je peux vous assurer que ce serait le rêve. Rencontrer l’esprit de Louis XIV, ou d’Anne de Bretagne, ou même de n’importe quel esprit vieux de plusieurs siècles ou dizaines d’années au moins.
Charlotte, arf.. elle est détestable. Du début à la fin. Un vrai personnage ignoble.. Mais.. elle fait quand même pitié la pauvre fille. On la comprend. Si j’étais dans sa situation, je crois que j’aurais été pire avec Gwendolyn.. J’en suis même sûre. D’abord, je serais morte de chagrin, de jalousie,..etc. Elle m’a vraiment fait de la peine.
🎀Note : 5/5

Scénario : 5/5

Personnages : 5/5

Écriture de l’auteur : 5/5

Ressenti : 5/5


🎩🎀 Extraits 🎀🎩


« Nous descendîmes l’escalier de pierre vers le renfoncement où James se trouvait toujours assis. Il se leva en nous voyant, mai je ne fis que lui sourire. Le problème avec James, c’est que j’étais la seule à le voir et à l’entendre. James était un esprit. »

Rouge Rubis : Chapitre 1, page 21


« Nous nous tûmes un moment. Puis Gideon dit :

– Dans la calèche, quand nous avons parlé de la magie du corbeau… tu t’en souviens ?
Naturellement que je m’en souvenais. Mot pour mot.
– Tu as dit que je ne pourrais jamais posséder cette magie, parce que je ne suis qu’une fille tout à fait banale. Une fille comme tu en connais tant d’autres. Qui ne vont toujours qu’en groupe aux toilettes et se moquent des autres, et…
Une main se posa sur mes lèvres.
– Je sais ce que j’ai dit.
Gideon s’était de nouveau penché vers moi.
– Et je le regrette, ajouta-t-il.
Hein ? J’étais assise là, comme frappée par la foudre, incapable de bouger ou de simplement respirer. Ses doigts frôlèrent prudemment mes lèvres, caressèrent mon menton et remontèrent à tâtons ma joue jusqu’à ma tempe.
– Tu n’es pas banale, Gwendolyn, chuchota-t-il, tout en me caressant les cheveux. Tu es très inhabituelle. Tu n’as pas besoin de la magie du corbeau pour représenter pour moi quelqu’un de tout à fait particulier.
Son visage se rapprocha encore. Quand ses lèvres effleurèrent les miennes, je fermai les yeux.
OK, je n’avais plus qu’à tomber dans les pommes, maintenant. »
Rouge Rubis : Chapitre 15, pages 331-332

🎩🎀 Le film : Avis rapide 🎀🎩


J’ai détesté. Enfin, si vous n’avez pas lu les livres, regardez les, ils sont sympas. Mais si vous les avez lu, épargnez vous, ne regardez pas les films.

Si le premier n’est pas trop mal (bien que nombre d’évènements n’ont rien à y faire, et ne sont pas dans les livres), la suite se détache presque totalement des livres et devient.. assez horripilantes. Les personnages déjà mielleux dans les livres (ce n’est pas dérangeant, on a un cœur en guimauve quand on lit les livres), deviennent tellement niais que c’est à se taper la tête sur les murs.. je vous assure que c’est terrible.
Bon, je suis peut être un peu dure, mais c’est vraiment l’impression que j’ai eu.
Et vous, qu’avez vous pensé des films (que vous ayez lu les livres ou non)?
Et des livres?

5 commentaires sur “Chronique Livresque n°8 : La Trilogie des Gemmes (Kerstin Gier)

  1. C’est vrai qu’ils sont niais dans les films ! Surtout Gideon, insupportable ! Pourtant, j’adore cette saga, j’ai même eu la chance de voir l’AP du dernier film ! Mais bon, ils étaient drôles, alors ça arrange un peu le tout ! Très bonne chronique !

    Aimé par 1 personne

  2. Ping: Bilan 2017

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s